Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 22:23

Un sujet en amène un autre... Après l'inondation il faut que je vous parle d'urgence du problème des toilettes au Louvre. Car c'est la crise sanitaire !

Le problème n'est pas récent. J'en avais déjà parlé ici, et j'y avais fait plusieurs fois allusion, mais depuis la situation n'a fait qu'empirer.

Le Louvre attire de plus en plus de monde, mais offre de moins en moins de confort. Sur 21 toilettes autrefois réparties dans le Musée, il n'en reste plus que 14. Certaines sont fermées car elles se trouvent dans les zones en travaux, d'autres en dysfonctionnement semblent irréparables. Pour 60.000 m2, fréquentés chaque jour par 25.000 à 50.000 visiteurs, le calcul est vite fait : c'est NUL. D'autant plus que les toilettes qui restent sont dans un triste état : trop sollicitées, elles sont souvent bouchées, auquel cas on les ferme aussi.  Dimanche dernier (gratuit), il ne restait qu'un seul point toilette pour tout le deuxième étage.

Un article du Figaro de février 2011 sur les toilettes publiques à Paris qualifie le Louvre de "Musée des horreurs", et lui donne la plus mauvaise note.

C'est la honte ! Nous, on n'en peut plus !  

"Où sont les toilettes ? " On n'ose plus répondre, pourtant c'est l'une des questions les plus souvent posées.

Mais que faire ? On n'arrête pas de le signaler. Dès qu'il y a une réunion, on remet la question sur la table, mais les réponses sont toujours les mêmes et la situation ne s'améliore pas. Pire, j'ai même appris que dans les futures salles d'Islam n'étaient prévues que deux cabines. On construit 3000m2, et on ne pense pas aux besoins :)) du public !

Sur le plan de redéploiement du Mobilier (vu dans Grande Galerie, le journal du Louvre) je ne vois pas de toilettes. Le public sera-t-il prié de "faire", comme au XVIIIe siècle, dans les cheminées ou dans des seaux ?


Mais à quoi pensent les architectes, les maîtres d'ouvrage et autres décideurs ? Le sujet est-il trop terre à terre ? Ces gens-là ne feraient-ils pas pipi ? Ne savent-ils pas que les touristes profitent des commodités ? Que la visite du plus grand Musée du Monde est toujours très longue et nécessite des pauses ?

La seule solution serait que le public porte plainte car nous, on ne nous entend pas...


Mon problème maintenant, c'est de trouver une illustration pour ce triste article.

Cet Actéon métamorphosé en cerf  (parce qu'il a surpris Diane à sa toilette), peint par Francesco Albani, se trouve à Denon, 1er étage, salle 12.

lalbane.jpg

Repost 0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 21:22

 

En ces jours d'automne dramatiquement pluvieux au Sud de la France et au Nord de l'Italie, il faut que je vous parle du PPRI, le Plan de Prévention contre le Risque d'Inondation.Huet-innondationL'inondation de Saint-Cloud, par Paul Huet, Sully, 2e étage, salle 64.


Le Louvre a élaboré ce Plan pour se prémunir du risque d'inondation qui menace le Musée situé, comme vous le savez, en bord de Seine. On craint le retour de la "Crue centennale", celle qui avait submergé Paris en 1910. D'autant que depuis cette date, le Musée c'est considérablement agrandi, surtout en sous-sol. En effet, sous la pyramide se trouvent des quantités d'espaces vitaux, tant pour les collections que pour le fonctionnement du Musée. Voir .H-Genie-crue-nil

En cas de montée exceptionnelle des eaux, des équipes de volontaires se relaieront 24H/24 pour protéger le palais et les collections. Les différentes tâches sont programmées : évacuation des oeuvres et des biens, mais aussi suivi du transfert, surveillance des accès, gestion du travail et du personnel, intendance, communication... Tout est prévu.

En attendant ce jour fatidique, on se prépare.

Certaines réserves ont été déplacées, par exemple. Des objets, des vitrines, ont été remontés. Quelques volontaires ont même fait des exercices "grandeur nature", travaillant 24 heures pour vider l'une des réserves enterrées. Le matériel necessaire a été préparé : pompes pour retarder l'envahissement par les égouts, barrières,  sable, groupes électrogènes, paires de bottes, etc. Des plans du bâtiment sont prêts qui définissent les parties menacées, les lieux de stockage, les dortoirs. On a recensé le personnel volontaire, les vaccinations sont vérifiées, et les listes mises à jour chaque année.

 Tout est prêt, on n'attend plus que la crue, sous la protection du Génie de la crue du Nil, au rez-de-chaussée des Antiquités Egyptiennes, Sully, salle 3 (en photo ci-dessus).

 

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 20:59

Parlerons-nous aujourd'hui du POG ou du PFH ?

Comme pour le verre à moitié vide ou à moitié plein, tout dépendra de notre humeur. Le Musée du Louvre, optimisme oblige, préfère parler du POG : Plan d'Ouvertures Garanties. Mais il faut bien comprendre ce que cela sous-entend : il y a des salles fermées ! Le POG implique en fait un PFH : Planning de Fermetures Hebdomadaires.

En effet, tous les jours des salles sont fermées. J'y ai déjà fait allusion, ,   et , mais j'insiste car c'est un aspect désagréable de notre travail au Musée. Malgré un nombre impressionnant d'employés, le Trop Grand Louvre ne peut être ouvert dans sa totalité. 

Attention, je ne parle pas des salles fermées pour travaux, voir et , mais des fermetures par manque d'effectif, qui sont donc planifiées selon un calendrier hebdomadaire. Le taux d'ouverture est quand même au dessus de 90%, on est loin du verre à moitié plein ou vide, et j'ai eu tort de dire que des salles étaient fermées tous les jours, car le week-end et le lundi tout est ouvert. Ce sont seulement les mercredi (en nocturne), jeudi et vendredi qui sont concernés. Ce planning de fermetures est disponible sur le site du Louvre et à la banque d'information, sous la pyramide.Porte-des-lions


Quand ils arrivent devant une salle fermée, les visiteurs sont toujours étonnés et souvent irrités :

" Comment est-ce possible ? Le plus grand musée du monde ? Je suis venue exprès pour voir ça  ! (De l'autre bout du monde, en plus)  Et on ne nous a rien dit ! Ce n'est pas indiqué ! Pourtant j'ai payé plein tarif ! Manque de personnel ? Mais avec tous les chômeurs qu'il y a ! " Etc, etc....  Autant vous dire qu'on les connait par coeur ces répliques.

Si l'on est affecté près d'un district fermé, il faut répéter inlassablement la même chose toute la journée : " Désolé, sorry, oui, c'est fermé, toujours le jeudi... le vendredi... Non, ça fait plusieurs années... Demandez à l'information le planning de fermetures hebdomadaires."Porte-lions

 

Et nous sommes, nous, étonnés de voir qu'il y a encore des visiteurs qui ne sont pas au courant, et que beaucoup entrent dans le Musée sans préparer leur visite, les imprudents ! 

Photo de la Porte des Lions fermée tous les vendredis.

 

 

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 22:20

 

Aautomne-lancretL'automne au XVIIIe siècle vu par Nicolas Lancret.

Le cartel est ici

 

Lancret, peintre français (1690/1743) a peint ce tableau en 1738, ainsi que les autres saisons, pour le Cabinet du Roi Louis XV au Château de La Muette.

Nous avons vu L'été ici.


Ces toiles sont visibles (excepté le jeudi !) au deuxième étage, à Sully, salle 37.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 14:17

   

  

- "Excuse me"

- "Yes ?"

- "What are those letters ?"
 
H pour Henri II.

- "Des lettres ? Où ça ?Sachez que nous ne sommes pas au Musée des lettres et manuscrits, ici (lien ).

Ah ! Vous voulez parler de cet alphabet au plafond ? En fait, ce sont des chiffres !"

Des A, des C, des L, des N partout, et même des lettres grecques ! On pourrait quasiment réviser son alphabet rien qu'en visitant le Louvre. Mais alors, de quoi s'agit-il ? Ces "chiffres" sont tout simplement les initiales ou monogrammes des différents souverains qui ont construit le Louvre.

Photo ci-dessus, le "H" d'Henri II (au plafond de la salle Braque,  Sully, 1er).

 

Parfois, le Roi ajoute les initiales de son épouse dans son monogramme. Ainsi, Henri II mêle son "H" avec le "C" de la Reine Catherine de Médicis, ce qui fait apparaître subtilement deux "D" enlacés, initiales de sa favorite, Diane de Poitiers.

Photo à droite, au 1er étage dans l'escalier Henri II, Sully.

H C D pour Henri II, Catherine de Médicis et Diane de Poitier
Z pour...Zapoléon !

Et au petit palmarès de "qui c'est qui en a le plus ?",  nous trouvons bien entendu le " Z" de "Zapoléon " ! … Pardon ?  On me souffle dans l'oreillette que je ferais mieux de retourner à l'école réviser mon histoire de France et de mettre les photos à l'endroit. Ok, ok ! Donc, nous disions le "N" de "Napoléon", qui a plus à voir avec le troisième du nom qu'avec le premier. Il y en a partout sur les façades, dans les salles, sur les murs, dans les escaliers, sur les poignées de portes, bref, on ne peut pas l'oublier.

Photo ci-contre prise dans l'escalier du Ministre, à Richelieu, en se penchant un peu.

Moins prolifiques, les "H" (pour Henri II et IV) et les « L » (faites votre choix depuis le 14e jusqu'à … Louis-Napoléon ! Encore lui !). N'oublions par les Charles, avec le « K » du 9e et le « C » du 10e. Attention ! Les "SL" et les "F" sont absolument anachroniques : nous les devons à … NapoléonIII bien sûr ! Il s'agit d'une sorte d'hommage à Saint Louis et à François Ier.
Après les Rois, la République, figure symbolique s'il en est. Le Louvre a continué de se construire et c'est l'initiale "R" qui a été inscrite sur les nouveaux bâtiments.
  R pour République.
Je ne peux publier tous ces chiffres dans un article, car il y en a...presque 26 ! Vous trouverez en annexe un album-photo très complet sous le titre Lettres-Chiffres. Bravo à Hermès Leroux qui a travaillé tout l'été et a arpenté des kilomètres dans et hors le Louvre pour traquer cet alphabet de chiffres.

 

Repost 0
Hermès Leroux et Louvreboite. - dans vocabulaire
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 00:08

Dans une journée de travail nous répondons à un grand nombre de questions, mais pas toujours très variées ni très originales : Mona Lisa ? Toilettes ? Sortie ?noce-de-cana

Il y a aussi les amateurs de chiffres : Combien ça pèse ? Combien ça mesure ? Combien d'oeuvres exposées ? Combien de visiteurs par jour ? Par an ? Combien de kilomètres ? Combien vous êtes ? Combien ça coûte ?!?!  Etc, etc ...

Il est parfois difficile de répondre à ce genre de questions. Je suis plutôt fâché avec les chiffres, mais voici quelques notes que je vous livre ici.

En tentant de chiffrer le Louvre, chacun cherche à se rendre compte de l'énormité de ce monstre muséal. Il est vrai qu'au Louvre tout prend des proportions grandioses.

Alors c'est parti, on enfile son jogging et ses baskets. Préparez-vous, le Louvre, c'est la plus grande salle de sport au monde !

Il y a du chemin pour parcourir la totalité de la surface ouverte au public : près de 61000 m2 rien que pour les salles d'exposition (permanentes et temporaires), auxquels il convient d'additionner quelque 22000 m2 pour l'accueil du public ! Mais à cela s'ajoutent tous ces espaces que vous ne pouvez pas voir (et parfois nous non plus), qui portent la surface du musée du Louvre à environ 162000 m2 ! Et bientôt, en plus, les 3000 m2 des futurs Arts de l'Islam. Piouf ! Ça en fait du chemin ! Et pour parcourir tout cela, 14,5 km de salles et couloirs, 10000 marches d'escalier (on les a comptées), et quelque 70 ascenseurs et élévateurs.

Heureusement pour vous ;) toutes les salles ne sont pas ouvertes en permanence, voir le Planning de Fermeture Hebdomadaire :(

Et tous ces efforts sont réalisés par une moyenne de 25000 visiteurs par jour (une grosse journée peut monter jusqu'à 55 ou 60000), soit environ 8,5 millions pour l'année dernière ! Et près de 2000 personnes sont là pour conserver, présenter les 35000 oeuvres, surveiller, entretenir, nettoyer, bichonner ce vieux palais, et vous accueillir plus de 300 jours par an !Grenouilles

Pour illustrer cet article une photo du plus grand tableau du Louvre (Les Noces de Cana de Véronése, plus de 67 m2) (Denon, 1er, salle 6), qu'on ne peut pas rater, et, par contraste, un des plus petits objets des antiquités égyptiennes : une toute petite grenouille (n° 6) (H:0,80, L:0,68cm) (Sully, Rdc, salle 3), peu médiatisée, mais qui n'aura pas échappé au blog  egyptomusée.

Repost 0
Louvreboite et Hermès Leroux - dans vocabulaire
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 23:34

Après un 14 juillet de travail, je vous livre quelques images en bleu, blanc rouge, détails de tableaux arborant les couleurs nationales, ou visiteuses s'habillant du drapeaux tricolore...

Voilà le quizz de l'été : c'est à vous de jouer à retrouver les auteurs et les titres de ces toiles. Comment ça, c'est trop difficile ! Bon, allez, je vous donne un indice : c'est de la peinture française.

BBR1    BBR10    BBR5
 BBR13
   BBR6    Quatorzej
  BBR17
    BBR21
    BBR8
  BBR2
    BBR9
    Quatorze-J
Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 22:27

Une nouvelle venue a fait son apparition dans la Cour Marly, produisant son petit effet après des mois cachée derrière une grande bâche.

arcade1

Voici enfin l'arcade des Tuileries !

 

 

Cette arche en impose dans sa robe de pierre blanche.

Et pourtant, c'est une rescapée, une grande brûlée, et son installation commémore, d'une certaine façon, les 140 ans d'un terrible événement de l'histoire du Louvre : l'incendie du Palais des Tuileries.

Déclenché le 23 mai 1871, au début de la Semaine sanglante (épisode final de la Commune de Paris), le feu embrase le bâtiment pendant 3 jours.

Les pompiers de l'époque n'avaient pas l'équipement d'aujourd'hui, et le feu aurait pu détruire le Musée.

 

Rappelons que le Château des Tuileries fermait du côté ouest le Louvre, avec lequel il  communiquait par les pavillons de Flore, au sud, et de Marsan, au nord.

Ci-dessous, les Tuileries avant et après l'incendie.

arcatuilleries1  arcatuileries4
A l'entrée de la Galerie Daru, face à celles commémorant les morts pour la France, deux plaques célèbrent l'action des sauveteurs du Musée du Louvre.  arcadeplak
Depuis 1882, les restes calcinés des Tuileries ont disparus, mais l'on retrouve des morceaux du palais un peu partout, à Paris, en France, et même dans le monde ! Dans le jardin des Tuileries se trouve "la réserve des pierres", où sont conservés quelques restes du château du même nom.
Ce manifeste de l'architecture de la Renaissance française (faites-nous confiance, c'est écrit sur le cartel) deviendra, soyons-en sûrs, la nouvelle coqueluche de nos visiteurs … et le prétexte à de nouvelles poses photographiques improbables ! http://www.posingatthelouvre.com/ 

 

 

 

 


 

 

Repost 0
Hermès Leroux - dans batiment
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 14:37

Encore un été pour ce blog  qui entame sa quatrième année.

lancret1ete

Encore un artiste des quatre saisons au Louvre.

Nicolas Lancret, peintre français du XVIIIe siècle (1690/1743) a peint en 1738 L'été, ainsi les autres saisons pour le Cabinet du Roi Louis XV au Château de La Muette.

Le cartel est ici.

Le tableau est au deuxième étage, à Sully, salle 37.

Repost 0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 22:13

La nouveauté ce mois-ci, ce sont les gourdes ! G0

Décidément, après les cloches... hum, hum, je parie que Louvreboite va encore en profiter pour se moquer de ses collègues :)))  Non, soyons sérieux ;) ce serait trop facile. Voyez sur la photo ci-contre, il s'agit de bouteilles isothermes distribuées aux agents de surveillance du Musée du Louvre. 

En effet, depuis la fameuse canicule de 2003, un décret du Code du Travail oblige chaque employeur à fournir de l'eau fraîche à ses employés dés que la température extérieure dépasse 25°. On a donc décidé de distribuer des bouteilles d'eau aux agents du Musée les plus exposés à à la chaleur.

Mais la mise en place de ce généreux décret  est vite devenue un vrai casse-tête ! Sachant qu'il y a trois "Régions" dans le Musée (Denon, Sully et Richelieu), et que dans chacune travaillent chaque jours environ 60 agents, il fallait donc livrer dans chaque bureau de Région d'énormes packs de bouteilles, les réfrigérer puis, trois fois par jour, les porter aux agents.  Des problèmes de stockage, de distribution, se sont rapidement posés. Où va-t-on ranger ces bouteilles ? Qui va les porter ?  Seront-elles encore fraîches arrivées au district le plus éloigné du bureau ? Un véritable problème digne du Certificat d'étude. 

 

G1Alors pour simplifier, la dernière CTP (Commission Technique Paritaire) a décidé de nous donner des bouteilles isothermes que nous pouvons remplir nous mêmes aux fontaines situées dans les locaux sociaux.

Finies les jérémiades pour réclamer de l'eau ! 

Mais les commentaires vont bon train :

"On nous prend pour des gourdes !"

"On est assez chargés avec le sac, pas besoin de s'encombrer en plus."

"Moi, je remplis ma bouteille en plastique comme avant."

"Qu'est-ce qu'il y a dans ta gourde ?"

"Dans ces fontaines, y'a peut-être des bactéries ?"

"Ça sent le plastique". etc., etc.

Jamais contents !

Néanmoins, chacun a reçu avec plaisir son "cadeau" d'été.

Repost 0

Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact