Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 23:30
C'est un endroit à part, la salle des États, celle où est exposée La Joconde (pour ceux qui ne suivraient pas, voir les deux articles précédents).
Travailler dans ce district ne laisse pas indifférents les agents de surveillance, et ce n'est pas, contrairement aux visiteurs, par émotion artistique. Non, on est plus terre-à-terre. Il s'agit de passer toute la journée (moins les pauses heureusement) quasiment au garde à vous au milieu de milliers de visiteurs.
Vous imaginez ? 
Voici quelques réflexions glanées devant la feuille d'affectation. 
MonaLisa3-G
 
La surveillance de Mona Lisa est souvent  redoutée par les agents :
"Oh, non ! Ils m'ont collé à la Joconde pour le 14 juillet !";
"J'y étais déjà dimanche dernier !";
"Pffou, avec tous les pickpockets..."
"Je suis rentrant et vlan ! à la Joconde ! Quel cadeau !";
"Et du premier en plus !";
"Mais avec qui surtout, avec qui ?"

mais parfois appréciée par d'autres, qui aiment l'action:
"Ouais, un peu de sport, ça va chauffer ! "   
"Dimanche gratuit en plus ! Je me suis tellement .... ...... hier à Maximilien."
"Là au moins, la journée passera vite."
"Et avec qui surtout, avec qui ?"
 
Certains visiteurs nous envient de passer toute la journée auprès de tant de chefs-d'oeuvres, mais, aussi bizarre que cela puisse paraître, la Joconde doit être le seul tableau du musée auquel les agents de surveillance tournent délibérément le dos. Ne voyez là aucun boycott de notre part. En réalité, plus qu'elle, c'est vous que nous tenons à l'oeil, vous qui venez parfois de très loin pour pouvoir l'admirer. Pour notre part, nous nous réservons le plaisir de contempler les oeuvres aux jours plus calmes ou les mardis, puisque nous avons le privilège de voir le Musée fermé.
Mais les jours de grande affluence, il faut organiser les flux,  mettre en place un sens de visite afin de permettre à chacun de pouvoir la contempler. D'où ces sens interdits que vous pouvez voir dans la salle.
"Non madame, il faut faire le tour. Ici, c'est une sortie."
 MonaLisa3F
 MonaLisa3-D Et si vous vous interrogez à propos des poteaux qui délimitent une zone entre la foule et le tableau le plus convoité du monde, sachez qu'ils servent à laisser un espace libre pour les personnes à mobilité réduite, en fauteuil roulant. Elles seules ont le privilège de pouvoir s'approcher de la Diva, et d'y rester le temps qu'il faut. Et n'allez pas prétexter une soudaine faiblesse au pied, vous risqueriez de vous faire gentiment indiquer, d'un doigt poli mais ferme, la file pour rejoindre la foule. On ne rigole pas avec la gestion des flux. C'est du sérieux, la sécurité des personnes, et aussi des biens. Surtout de ce bien-là !
Et que n'entendons-nous à son propos ! Ce serait un travesti, elle serait enceinte, il y aurait des lettres dans le paysage derrière qui cacheraient un code secret...
C'est tout et n'importe quoi ! Mais ce sur quoi on nous interroge le plus souvent, c'est sur l'authenticité du tableau.
"Bien entendu, c'est une copie n'est-ce pas ? Je l'ai lu quelque part, je l'ai vu à la télé, la vraie est dans un coffre, à l'abri !"
Que répondre à cela ? En général, il suffit de montrer la salle dans laquelle elle se trouve. L'abri ? Mais c'est ici ! Vous imaginez bien que tout cet aménagement, cette cimaise rien que pour elle, avec cette vitre blindée, toutes ces protections, ce contrôle absolu de l'environnement dans lequel elle se trouve, tout cela n'a pas été réalisé seulement pour une copie ...
En plus, elle a droit à une bonne dizaine d'agents qui lui sont dévoués les jours d'ouverture (plus ou moins selon la saison), même si vous ne les voyez pas tous groupés autour d'elle. C'est qu'elle n'est pas toute seule non plus. La salle des États fait partie d'un district plus grand, qui comprend de très nombreux chefs-d'oeuvre. Il en faut, des agents, pour veiller au bien-être de tous ces tableaux italiens, et assurer l'information des visiteurs, qui recherchent avant tout... la Joconde bien entendu !

Partager cet article

Repost 0
Louvreboite et Hermès Leroux - dans Mona
commenter cet article

commentaires

tanti cru 08/11/2012 09:44

oups ! merci pour la piqure de rappel, mais novembre 2011 c'est loin .........

grillon 28/10/2012 11:55

Petit détail qui n'a pas grand chose à voir, mais nous avons choisi comme hôtel restaurant pour le mariage de notre fille l'année dernière le Mona Lisa de Fouesnant, les pieds dans l'eau sur la
plage, et je crois le reconnaître sur la photo ! Mais tous les Mona Lisa doivent se ressembler !
Autre petit détail plus en rapport avec la Joconde, j'avais distribué aux convives du repas de mariage une page à propos de la Mona Lisa du musée des beaux arts de Quimper, qui est sans doute une
réplique de la main de Léonard !

Louvreboite 08/11/2012 00:14



C'est bien le Mona Lisa de Fouesnant ! Coincidence !


Toutes les Mona Lisa se ressemblent-elles ? Je lirais bien volontier votre page sur la Mona Lisa de Quimper; vous avez peut-être fait un ou des articles sur votre blog mais j'ai du le zapper
(oupps!) et je ne sais pas remonter dans vos archives. Si vous, ou un des invités de la noce, pouviez m'envoyer un lien ? Avec grand merci ! 



tanticru 20/10/2012 10:23

si la joconde n'était pas entourée de toutes ces rumeurs de mystères, aurait elle autant de succès ?
parce que des chefs d'oeuvres, au louvre, il y en a bien d'autres, et que personnellement je préfère...
mais laissons à mona lisa cette aura, c'est ce qui la rend si belle

Louvre-passion 14/10/2012 20:37

Effectivement être en poste dans cette salle étouffante ne dois pas être une partie de plaisir. Quand à celles et ceux qui pensent que c'est une copie qui est exposée ils rejoignent le fameux
fantasme selon lequel il y a des trésors inestimables dans les réserves du Louvre .... et qu'on ne voudrait pas montrer pour d'obscures raisons.

louvreboite 15/10/2012 10:07



Oui, il y a toujours ces rumeurs tenaces !



Cathy 11/10/2012 14:15

Je suis une lectrice "silencieuse" qui sort du bois ;-) Je vous lis depuis....le début. J'apprécie votre blog et l'ai fait connaître à des amis musiciens comme moi.
Vos derniers billets concernant "Mona" m’ont -comme toujours- intéressés et amusés .
Allant très régulièrement au Louvre je m’étais demandé dans quel état pouvaient terminer leurs journées, les Agents affectés à cette salle, que j’évite -j’avoue- lorsque je me trouve dans ce
secteur.
En règle générale Je suis sidérée de voir les visiteurs passer plus de temps les yeux rivés à leurs écrans numériques ou tenant à bout de bras leurs tablettes Ipad que regardant véritablement les
œuvres.
Ah…… Pouvoir contempler ces chefs d’œuvres dans le calme -le mardi par exemple-
Bonne continuation !

louvreboite 15/10/2012 10:12



Merci pour votre signe amical !


En effet, nous sommes bien conscient du privilège d'avoir parfois ce musée pour nous presque seul. Mais bien sûr, on n'en profite pas assez !



Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact