Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:48
Crmez
Crmarly1

Oui, le printemps est bien là, les petits oiseaux chantent,les feuilles poussent!

Au Louvre aussi nous avons de la verdure, et même toute l'année. Quelques arbustes agrémentent les entrées de régions sous la pyramide et les cours Marly et Puget, à Richelieu. J'en compte plus d'une trentaine en tout.

Ce sont tous des Ficus Benjamina, arbuste au feuillage persistant, de culture facile et très résistant. De plus c'est un  dépollueur d'atmosphère.

C'est la cour Marly qui est la plus arborée, choix judicieux puisque dans cette cour sont présentées les sculptures qui ornaient le parc du château de Marly, résidence royale de Louis XIV et Louis X.

En effet, les visiteurs se croient vraiment dans un parc, et il n'est pas rare que certains s'installent sur les bancs pour un piquenique, ce qui est strictement interdit ! Vous le savez, vous qui lisez ce blog. Rappel ici.

Crmarly3

 

Repost 0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 21:22

 

En ces jours d'automne dramatiquement pluvieux au Sud de la France et au Nord de l'Italie, il faut que je vous parle du PPRI, le Plan de Prévention contre le Risque d'Inondation.Huet-innondationL'inondation de Saint-Cloud, par Paul Huet, Sully, 2e étage, salle 64.


Le Louvre a élaboré ce Plan pour se prémunir du risque d'inondation qui menace le Musée situé, comme vous le savez, en bord de Seine. On craint le retour de la "Crue centennale", celle qui avait submergé Paris en 1910. D'autant que depuis cette date, le Musée c'est considérablement agrandi, surtout en sous-sol. En effet, sous la pyramide se trouvent des quantités d'espaces vitaux, tant pour les collections que pour le fonctionnement du Musée. Voir .H-Genie-crue-nil

En cas de montée exceptionnelle des eaux, des équipes de volontaires se relaieront 24H/24 pour protéger le palais et les collections. Les différentes tâches sont programmées : évacuation des oeuvres et des biens, mais aussi suivi du transfert, surveillance des accès, gestion du travail et du personnel, intendance, communication... Tout est prévu.

En attendant ce jour fatidique, on se prépare.

Certaines réserves ont été déplacées, par exemple. Des objets, des vitrines, ont été remontés. Quelques volontaires ont même fait des exercices "grandeur nature", travaillant 24 heures pour vider l'une des réserves enterrées. Le matériel necessaire a été préparé : pompes pour retarder l'envahissement par les égouts, barrières,  sable, groupes électrogènes, paires de bottes, etc. Des plans du bâtiment sont prêts qui définissent les parties menacées, les lieux de stockage, les dortoirs. On a recensé le personnel volontaire, les vaccinations sont vérifiées, et les listes mises à jour chaque année.

 Tout est prêt, on n'attend plus que la crue, sous la protection du Génie de la crue du Nil, au rez-de-chaussée des Antiquités Egyptiennes, Sully, salle 3 (en photo ci-dessus).

 

Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 22:27

Une nouvelle venue a fait son apparition dans la Cour Marly, produisant son petit effet après des mois cachée derrière une grande bâche.

arcade1

Voici enfin l'arcade des Tuileries !

 

 

Cette arche en impose dans sa robe de pierre blanche.

Et pourtant, c'est une rescapée, une grande brûlée, et son installation commémore, d'une certaine façon, les 140 ans d'un terrible événement de l'histoire du Louvre : l'incendie du Palais des Tuileries.

Déclenché le 23 mai 1871, au début de la Semaine sanglante (épisode final de la Commune de Paris), le feu embrase le bâtiment pendant 3 jours.

Les pompiers de l'époque n'avaient pas l'équipement d'aujourd'hui, et le feu aurait pu détruire le Musée.

 

Rappelons que le Château des Tuileries fermait du côté ouest le Louvre, avec lequel il  communiquait par les pavillons de Flore, au sud, et de Marsan, au nord.

Ci-dessous, les Tuileries avant et après l'incendie.

arcatuilleries1  arcatuileries4
A l'entrée de la Galerie Daru, face à celles commémorant les morts pour la France, deux plaques célèbrent l'action des sauveteurs du Musée du Louvre.  arcadeplak
Depuis 1882, les restes calcinés des Tuileries ont disparus, mais l'on retrouve des morceaux du palais un peu partout, à Paris, en France, et même dans le monde ! Dans le jardin des Tuileries se trouve "la réserve des pierres", où sont conservés quelques restes du château du même nom.
Ce manifeste de l'architecture de la Renaissance française (faites-nous confiance, c'est écrit sur le cartel) deviendra, soyons-en sûrs, la nouvelle coqueluche de nos visiteurs … et le prétexte à de nouvelles poses photographiques improbables ! http://www.posingatthelouvre.com/ 

 

 

 

 


 

 

Repost 0
Hermès Leroux - dans batiment
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 20:51

Il n'y a pas de cloche sur le pavillon du midi, à l'angle sud-est de la Cour Carrée, seulement une verrière, et au dernier étage se trouve le Petit Bourbon.

 

C'est une salle fermée au public dont le nom "Petit Bourbon" remonte à quatre cents ans en arrière. C'est-à-dire que si l'on monte au troisième étage, on remonte dans  le temps ! zeeman

Sur le tableau de Zeeman (salle 1 de l'Histoire du Louvre), on voit le Louvre  en 1650 et, tout à droite, l'hôtel du Petit Bourbon.


Petit-bourbon-1Un peu d'histoire : à partir de la Renaissance, le Louvre n'est plus une forteresse mais pas encore  un palais royal. Le bâtiment est petit, un quart de la cour actuelle, et malcommode - c'est une ancienne caserne. Pour les festivités, on investit  donc l'hôtel particulier voisin, l'hôtel du Petit Bourbon, où l'on trouve de grandes salles avec plus d'apparat.

 Lorsque, au XVIIe, le Louvre s'agrandit, on démolit les bâtiments alentour pour prolonger l'aile sud de la Cour Carrée. C'est à l'emplacement de l'actuel pavillon sud-est (photo à gauche) que se trouvait l'hôtel en question.

A cette époque (1660), le Petit Bourbon  n'était plus utilisé pour les fêtes royales. Il servait de théâtre que se partageaint les acteurs italiens et la troupe de Molière. 

Et le nom "Petit Bourbon" n'est plus resté, bizarrement, que pour le dernier étage du pavillon du Midi. On appelle toujours ainsi cet espace sous la verrière. C'est une grande salle très lumineuse qui a servi pendant longtemps d'atelier de restauration de peinture, atelier qui a finalement rejoint l'aile de Flore.

Après cela, il a été question que cette salle abrite la collection des peintures anglaises, collection qui est finalement à Denon, au premier étage.DSC01705ptbPetit-bourbon-2 

Actuellement, c'est le service des "travaux-muséo" qui y entrepose du matériel, notamment toutes les chaises et banquettes cassées des espaces muséographiques. Je vous chantais, il y a longtemps, "Où sont nos chaises". Eh bien, elles sont au Petit Bourbon !

Quatre cents ans après, l'ancien hôtel particulier est devenu le cimetière des chaises du personnel !

Repost 0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 10:58

Ding, dong ! Aujourd'hui, je veux vous parler des cloches. Au Louvre il y a plein de cloches. Ding, dong ? Comment ? Vous vous en doutiez ? Mais non, il ne s'agit pas du staff mais de l'architecture.

Les cloches sont les toits qui couvrent les pavillons (bâtiments carrés). En effet, ces toitures ont plus ou moins la forme d'une cloche. Plutôt qu'un long discours, quelques images plus parlantes :CL-napo 

Vue depuis la cour Napoléon, la succession d'ailes et de pavillons coiffés de leurs cloches. Notez qu'il y a plus de cloches à Denon et Richelieu qu'à Sully ! ;)) Je rappelle qu'il s'agit d'architecture.

 

CL-turgotCi-contre, une photo du pavillon Turgot, dans l'aile Richelieu,  pavillon où se trouvent les appartements Napoléon III. CL-dans

 

 

Au dessus de ces somptueux appartements, la cloche Turgot, vue de l'extérieur (photo de gauche) et de l'intérieur (photo de droite). On remarque la charpente métallique, typique de l'architecture  du XIXe siècle, cette partie du Louvre ayant été construite sous Napoléon III par l'architecte Lefuel.

 

CL-graf3
 

J'ai d'ailleurs trouvé sur l'un des murs un émouvant graffiti : le 22 décembre 1863, Girella ou Grella Battista a laissé sa signature (photo de gauche).

 

 CL-oc
 
  Sous la cloche Turgot, on trouve aussi des oeufs, des yeux, des oculus, petites ouvertures rondes (photo ci-dessus). 
Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 22:59

 "L'ascenseur ? L'ascenseur le plus proche ? L'ascenseur direct ?", réclament les visiteurs épuisés.Asc-dans-L  Asc-P-richelieu

On les comprend : des kilomètres de Musée, des étages qui en valent trois, des cryptes, des entresols, des dénivelés... ça fatigue !

On en sait nous aussi quelque chose : de l'entresol au deuxième étage, pas moins de 170 marches ! Alors comptez sur nous pour connaître les raccourcis et les ascenseurs. Mais ces précieuses informations ne sont pas toujours faciles à expliquer aux non-initiés, et de toute façon, il vous faudra quand même marcher, le tapis volant pour visiter le Louvre  (et passer d'une aile à une autre) n'étant pas encore inventé.

Les ascenseurs directs sont rares, plus rares que les toilettes, c'est dire !
Asc-G-1er 

Des ascenseurs qui s'arrêtent à tous les niveaux et qui permettent de rejoindre la pyramide et donc la sortie, il y en a exactement cinq (5): deux à Denon, un à Sully, et deux à Richelieu. De plus, ils ne sont pas immenses, dix personnes au maximum, et s'il y a un bébé en poussette ou une personne en fauteuil roulant, c'est tout de suite plein.  Il faut donc les réserver à ceux qui en ont vraiment besoin. C'est pourquoi ils sont discrètement cachés dans de petits coins et se fondent dans le paysage (mais notre reporter les a  débusqués pour vous).

 Asc-K-denon

asc-clarac

 

 

 

 

 

 

 

 

Par contre, on peut trouver en chemin d'autres ascenseurs (une douzaine) que nous appelerons indirects, car ils ne font pas tous les niveaux et ne descendent pas sous la pyramide. 

Par exemple,  l'ascenceur C, appelé "Clarac". C'est le seul qui ait un nom, le nom d'un ancien conservateur, dont le buste se trouve à côté de l'ascenseur au 1er étage. A voir sa mine renfrognée, il n'a d'ailleurs pas l'air très content de cette postérité.

Il y a aussi beaucoup (non, je ne les compterai pas) "d'élévateurs pour les personnes à mobilité réduite" (EPMR) qui permettent d'éviter les dénivelés que l'on trouve partout dans le vieux palais du Louvre, trois marches par ci, cinq marches par là.

Mais à quoi pensaient les architectes au XVIIe siècle ?

 Il y a différent modèles d'EPMR (photos ci-dessous), mais les plus "folklo" sont à Sully, 2e étage (photo de droite). Ce sont des modèles pliants, des antiquités du siècle dernier au moins, qui ont leurs caprices, se bloquent régulièrement, font un boucan d'enfer, et demandent beaucoup de doigté et de patience.

Asc-louislift  Asc-elev--s18  Asc-epmr-15

 Conclusion : le Louvre en fauteuil roulant, c'est un véritable parcours du combattant !

Bon courage et à bientôt !


 

 

Repost 0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 23:43

Des travaux, des travaux, toujours des travaux !

C'est l'occasion de faire d'autres images insolites du Louvre en chantier.Trav-grueUne immense grue (57m) est plantée dans la Cour Visconti, à Denon, pour la création des  nouvelles salles des Arts de l'Islam.

 

Travaux-grue2

Deux vues du chantier cet été, quand les fenêtres n'étaient pas encore occultées.

C'est trop fond !

Trav-islam-g
     

Ci-dessous les travaux de réfection sur la charpente de la Galerie d'Apollon et du Salon Carrée, dont on a parlé    là, vus ici de l'extérieur.

Travaux-ptgal 

travaux-mob-maUn autre grand chantier est prévu pour 2011 dans la région Sully.

   Au premier étage, le Mobilier  XVIIIe devrait être enfin re-exposé  (ça ne fait que six ans que le secteur est fermé !). On y emménagera de nouveaux escaliers, des issues de secours et  des ascenseurs.

(Et des toilettes dignes de ce nom ?)  

 

Ouverture prévu en 2013 ! ... ;)

Je vous tiens au courant !

A partir du printemps, l'aile nord sera fermée sur tous les étages et la circulation deviendra très difficile à Sully.


Je vous présente sur la photo ci-contre, la porte Marie-Antoinette (c'est son nom), au 1er étage, fermée depuis six ans. Charmante ! 

 

Trav-richelieu

Et à Richelieu ? Oui, aussi un chantier pour l'installation d'une arcade du château des Tuileries dans la Cour Marly.

 

trav-arca

     

Y-a-t-il encore quelque chose à voir au Louvre ? Peut-on visiter sans tomber sur un échafaudage ou une porte fermée ?

Mais oui, c'est grand ici ! C'est le Grand Louvre !

Repost 0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 07:47
 Louvreboite hiberne !DSC00253 decembre 2009
Repost 0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 11:04
Vous avez tous entendu parler des pyramides d'Egypte et de leurs mystères : les chambres secrètes, le dédale incroyable.... Et si l'on y pénètre, pourra-t-on en sortir ? Tous les touristes qui font la visite en Egypte doivent avoir la même apprehension.
Eh bien au Louvre, c'est pareil ! Il faut que cela se sache ! Quand on entre sous la pyramide on n'imagine pas le labyrinthe géant dans lequel on s'aventure. Trouvera-t-on la sortie ?
C'est une des questions les plus fréquentes. Parfois les visiteurs demandent la sortie la plus proche, mais il n'y a qu'une seule* sortie et elle est (toujours) loin ! Vous pouvez varier les plaisirs, passer par le premier puis redescendre à gauche ou continuer dans l'aile Richelieu pour prendre l'escalator, mais de toute façon, il faudra marcher et toujours redescendre sous la pyramide. Ne croyez pas qu'il y ait des portes de sortie directe, non, ce sont des issues de secours, seulement en cas d'urgence ! Ne touchez pas à la crémone ! Ne suivez pas le bonhomme vert !
C'est très bête, mais pour sortir, il faut suivre les panneaux "sortie", les pan
neaux gris avec une petite pyramide.
La sortie, c'est la pyramide.
On répète ça toute la journée car pour de nombreux visiteurs c'est loin d'être évident. Et si la demande est si fréquente, c'est peut-être qu'il n'y a pas assez de panneaux et qu'ils ne sont pas assez gros.
Oui mais le Musée préfère mettre en valeur les oeuvres. On n'est pas sur une autoroute ici ! (quoique)

* Je sais bien qu'il y a aussi la porte des Lions, la deuxième entrée et sortie du Musée, mais, à moins d'être à proximité, pas la peine d'embrouiller les visiteurs.
Repost 0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 23:30
 
La cour Lefuel enfin débarrassée de ses algecos !
Cette cour se trouve à Denon, elle n'est pas ouverte au public mais on peut la voir par les fenêtres des salles de sculpture italienne.
On voit un bel escalier en forme de fer à cheval, qui permettait aux chevaux d'accéder à la salle du Manège.

Cette cour date du Second Empire (Napoléon III). Toutes les salles  qui l'entourent, au rez-de-chaussée, étaient des écuries.

Lefuel est le nom de l'un des architectes qui ont agrandi cette partie du bâtiment et oeuvré à la réunion des Tuileries et du Louvre.
L'appartement du Grand Ecuyer (Ministre des Transports de l'époque) était au premier étage en face de la salle du Manège. On peut en voir le balcon dans la cour (ci-dessous, photo à gauche). A l'intérieur du Musée, l'escalier qui relie les salles de sculpture d'Europe du Nord est toujours appelé "escalier du Grand Ecuyer" (photo à droite).


Mais voilà : le temps que je fasse les photos, que je décide d'en faire un article et que je vérifie mes informations (qu'est-ce que vous croyez, c'est du sérieux ce blog !) la cour Lefuel est à nouveau envahie d'échafaudages et panneaux de chantier
. Tout change si vite au Louvre !

Repost 0

Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact