Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 23:30

On travaille un week-end sur deux (voir planning). Chacun s'arrange avec ce rythme de travail. C'est appréciable d'avoir des jours libres en semaine par compensation, et puis on touche une prime dominicale, ce qui n'est pas à négliger. Par contre, le dimanche est un jour chargé en visiteurs, notamment le premier dimanche du mois qui est gratuit. Je vous en ai déjà parlé, , et ici, c'est la foule qui vient visiter le Musée : 40 000 ou 50 000 personnes... Au secours !

Mais il reste un petit plaisir dominical auquel certains des agents de surveillance sont sensibles : c'est le plaisir du dimanche matin.

Se lever tôt et traverser Paris presque désert pour rejoindre son lieu de travail.

DIMraspail
DIMrivoli
L'aurore teinte le ciel de rose comme dans une toile de Claude Gelée, l'air est propre, les rues sont vides. 
 On croise quelques touristes avec de grosses valises, quelques fêtards du samedi soir qui ont perdu la notion de l'heure (une fois l'un d'eux m'a salué d'un "bonsoir").
DIMchien
On retrouve les travailleurs matinaux, les balayeurs en vert qui traînent leur balai, les promeneurs de chiens, et beaucoup de joggers.
DIMbalai
 DIMjog

  Un peu de poésie avant d'attaquer une rude journée.


Repost 0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 22:20

Il y a des jours où l'on est content d'aller travailler, ce sont les jours fériés. Pourquoi ? Ne cherchez pas plus loin, pas de mystère, c'est parce que c'est bien payé, enfin, tout est relatif, par rapport à notre petite paye ordinaire de catégorie C. Donc le mois de mai est un joli mois pour mettre du beurre dans les épinards.

On travaille ces jours-là sur volontariat.

Il faut d'abord s'inscrire à l'avance, puis le chef de service choisit les heureux élus (priorité à ceux qui ont travaillé le moins de jours fériés l'année précédente). Il y a beaucoup de volontaires, tous ne seront pas pris. Et pas question ce jour-là d'être absent, d'être malade. Les boiteux et les cacochymes ressuscitent, c'est le miracle des jours de bonne paye.

Il faut distinguer deux sortes de jours fériés, les "ouverts" et les "fermés".

Sur 13 jours fériés que compte une année civile, il y en a quatre ou cinq qui sont fermés ( les 1er janvier, 1er mai, 8 mai (cette année car un mardi) le 1er novembre et le 25 décembre) et les autres, voyons, voyons, ça en fait huit ou neuf ouvert, si mes calculs sont bons.


Jourferiefer

Alors "férié fermé", ça veut dire qu'il n'y a pas de public. C'est comme pendant la nuit, tout est verrouillé et le personnel est très réduit, une poignée d'agents suffit. On peut toujours se porter volontaire mais on a très peu de chance d'être retenu.

Ci-joint le même point de vue, à gauche, le 1er mai, férié fermé, et en bas à droite le 17 mai, férié ouvert.

 

 

Pour les "fériés ouverts" le quota d'agents dans les salles est à son maximum, tout est ouvert (comme un week-end, voyez le POGet le public aussi vient en nombre. Pourtant, à part le 14 juillet, l'entrée est payante. 


Jour-ferieouv


Et d'ailleurs pour la paye, il faudra attendre deux mois. Par exemple, les fériés du mois de mai seront payés en juillet. Bien ! Juste à point pour les vacances, du beurre dans les épinards, ou peut-être plutôt, de l'huile d'olive dans le gaspacho. 

Les jours fériés, il n'y en a pas assez !

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 20:59

Parlerons-nous aujourd'hui du POG ou du PFH ?

Comme pour le verre à moitié vide ou à moitié plein, tout dépendra de notre humeur. Le Musée du Louvre, optimisme oblige, préfère parler du POG : Plan d'Ouvertures Garanties. Mais il faut bien comprendre ce que cela sous-entend : il y a des salles fermées ! Le POG implique en fait un PFH : Planning de Fermetures Hebdomadaires.

En effet, tous les jours des salles sont fermées. J'y ai déjà fait allusion, ,   et , mais j'insiste car c'est un aspect désagréable de notre travail au Musée. Malgré un nombre impressionnant d'employés, le Trop Grand Louvre ne peut être ouvert dans sa totalité. 

Attention, je ne parle pas des salles fermées pour travaux, voir et , mais des fermetures par manque d'effectif, qui sont donc planifiées selon un calendrier hebdomadaire. Le taux d'ouverture est quand même au dessus de 90%, on est loin du verre à moitié plein ou vide, et j'ai eu tort de dire que des salles étaient fermées tous les jours, car le week-end et le lundi tout est ouvert. Ce sont seulement les mercredi (en nocturne), jeudi et vendredi qui sont concernés. Ce planning de fermetures est disponible sur le site du Louvre et à la banque d'information, sous la pyramide.Porte-des-lions


Quand ils arrivent devant une salle fermée, les visiteurs sont toujours étonnés et souvent irrités :

" Comment est-ce possible ? Le plus grand musée du monde ? Je suis venue exprès pour voir ça  ! (De l'autre bout du monde, en plus)  Et on ne nous a rien dit ! Ce n'est pas indiqué ! Pourtant j'ai payé plein tarif ! Manque de personnel ? Mais avec tous les chômeurs qu'il y a ! " Etc, etc....  Autant vous dire qu'on les connait par coeur ces répliques.

Si l'on est affecté près d'un district fermé, il faut répéter inlassablement la même chose toute la journée : " Désolé, sorry, oui, c'est fermé, toujours le jeudi... le vendredi... Non, ça fait plusieurs années... Demandez à l'information le planning de fermetures hebdomadaires."Porte-lions

 

Et nous sommes, nous, étonnés de voir qu'il y a encore des visiteurs qui ne sont pas au courant, et que beaucoup entrent dans le Musée sans préparer leur visite, les imprudents ! 

Photo de la Porte des Lions fermée tous les vendredis.

 

 

Repost 0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 22:13

La nouveauté ce mois-ci, ce sont les gourdes ! G0

Décidément, après les cloches... hum, hum, je parie que Louvreboite va encore en profiter pour se moquer de ses collègues :)))  Non, soyons sérieux ;) ce serait trop facile. Voyez sur la photo ci-contre, il s'agit de bouteilles isothermes distribuées aux agents de surveillance du Musée du Louvre. 

En effet, depuis la fameuse canicule de 2003, un décret du Code du Travail oblige chaque employeur à fournir de l'eau fraîche à ses employés dés que la température extérieure dépasse 25°. On a donc décidé de distribuer des bouteilles d'eau aux agents du Musée les plus exposés à à la chaleur.

Mais la mise en place de ce généreux décret  est vite devenue un vrai casse-tête ! Sachant qu'il y a trois "Régions" dans le Musée (Denon, Sully et Richelieu), et que dans chacune travaillent chaque jours environ 60 agents, il fallait donc livrer dans chaque bureau de Région d'énormes packs de bouteilles, les réfrigérer puis, trois fois par jour, les porter aux agents.  Des problèmes de stockage, de distribution, se sont rapidement posés. Où va-t-on ranger ces bouteilles ? Qui va les porter ?  Seront-elles encore fraîches arrivées au district le plus éloigné du bureau ? Un véritable problème digne du Certificat d'étude. 

 

G1Alors pour simplifier, la dernière CTP (Commission Technique Paritaire) a décidé de nous donner des bouteilles isothermes que nous pouvons remplir nous mêmes aux fontaines situées dans les locaux sociaux.

Finies les jérémiades pour réclamer de l'eau ! 

Mais les commentaires vont bon train :

"On nous prend pour des gourdes !"

"On est assez chargés avec le sac, pas besoin de s'encombrer en plus."

"Moi, je remplis ma bouteille en plastique comme avant."

"Qu'est-ce qu'il y a dans ta gourde ?"

"Dans ces fontaines, y'a peut-être des bactéries ?"

"Ça sent le plastique". etc., etc.

Jamais contents !

Néanmoins, chacun a reçu avec plaisir son "cadeau" d'été.

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:03

Fin février, début mars, au Louvre c'est la saison des "voeux". Après ceux de bonne année, il faut faire des souhaits de congé pour l'été, comme dans beaucoup d'administrations. On n'a droit qu'à un seul voeu et ce n'est pas facile de savoir dès Février ce que l'on fera six mois plus tard !

La bonne Fée de l'administration se penchera ensuite sur cette passionnante littérature. Nos souhaits seront-ils exhaucés ?

Planning-2-copie-1Planning-1deb-copie-1Le planning est assez compliqué pour que je n'essaye même pas de vous l'expliquer. Même si  le rythme de travail  revient régulièrement tous les quinze jours, on nous fournit le planning pour l'année entière. Il y a quatre équipes, mais plein de plannings spéciaux, entre autres pour les temps partiels. Il y a différents contrats de vacataires,  nocturnes, week-ends, expos temporaires... On travaille un week-end sur deux, un jeudi sur deux, tous les mercredis. Vous n'y comprenez rien, rassurez-vous, moi non plus. Chacun se contente de se repérer dans son propre planning, c'est pourquoi  "Tu travailles demain ?" est l'une des questions les plus souvent posées entre collègues. Jusqu'à demain ça va encore, mais à plus long terme, on a besoin de consulter notre planning. C'est d'ailleurs un problème quand on prend rendez-vous chez le dentiste ou qu'on est invité à une soirée.

Voyons, si je pose trois jours ici, j'en ai sept, là cinq, ça fait onze... mais est-ce que je demande le jour férié, déjà que je me tape les dimanches gratuits d'été ? ? ? Un vrai casse-tête. C'est pourquoi on trouve souvent les agents de surveillance plongés dans l'étude approfondie de leur feuille de planning.

Repost 0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 23:50

PfrPbaboAprès les pieds, je veux me pencher sur les chaussures.

P-j-fraNon, pas les chaussures de l'antiquité jusqu'à 1848 que l'on trouve dans les oeuvres du Musée, ni les huit millions et demi (multiplié par deux) chaussures des visiteurs, mais sur les chaussures des agents de surveillance.

Elles ont leur importance, car c'est un instrument de travail primordial, vu la taille du bâtiment. Du matin jusqu'au soir, on en fait des kilomètres !

P-flavPmiPjas

Combien ? C'est une bonne question. Sans nous équiper d'un podomètre, on peut, à vue de nez, donner un moyenne entre quatre et sept kilomètres... Pce

P-tuileries

Cela dépend bien sûr du lieu d'affectation, de l'énergie du surveillant et de l'âge du capitaine !Piun

Donc de bonnes chaussures, confortables et solides (et de préférence noires), sont indispensables.

L'administration y a pensé et nous gratifie deux fois par an d'une  prime chaussure de 16 euros environ.

Royal ! Mais que trouve t-on à ce prix ? PidoPad

Voici en  images les solutions "chaussure" trouvées par quelques agents de surveillance.

C'est aussi l'occasion de faire le portrait en pied des "gardiens" de la boîte, et je remercie ceux qui ont bien voulu poser pour Louvreboite et dévoiler leurs chaussettes, chevilles et jolis jambes.P-ne Ple

Notez bien que les vacataires ne touchent pas la prime chaussure, donc sur les photos ci-jointes, vous devez deviner le grade des agents. Vous pouvez aussi calculer combien d'années de prime il faut attendre avant de pouvoir porter des chaussures de marque.

Et retrouverez-vous parmi tous ces pieds, ceux de l'agent des Tuileries ? Je vous avais parlé du problème de la poussière blanche.

 

Repost 0
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 11:00
Quitte à passer pour "le ravi de la crèche" (je cite un de mes commentaires), en ce moment, c'est la période faste ! Tout va bien, ou presque !
En fait, c'est vrai, je le sais bien, il y a encore plein de problèmes au Louvre et d'améliorations  maintes fois réclamées : de trop nombreux sanitaires sont "hors service" depuis des mois, il y a des problèmes d'éclairage, de climatisation, et aussi la menace de la RGPP...
La liste des doléances est très longue, et surtout on a beau signaler, relancer, réclamer, rien ne bouge, ou si lentement !

Mais voilà que le retour de quelques oeuvres, et non des moindres, peut nous réjouir, ainsi que les visiteurs.30517 p000681846003 8113

D'abord c'est La Dentellière qui a retrouvé son Astronome (Vermeer, Richelieu, 2e étage, salle 38);
 
Le Tricheur (de G. De la Tour, Sully, 2e, salle 28)
18261 p0001609est enfin revenu des Etats-Unis.
De même pour le Bain Turc 18109 p0001498
(Ingres, Sully, salle 60), que l'on n'attendait plus. Incroyable !

Actuellement, on peut voir au Louvre toutes les oeuvres qui sont en photo sur le plan. Un moment rare ! Cela va-t-il durer ?
L-quiestla
En bonus, Louis XIV (qui n'est pas sur le plan mais très demandé) est revenu, doucement, tout doucement, de Versailles. Photo ci-contre.

Attention quand même aux salles fermées pour travaux et au planning de fermetures hebdomadaire.
(Par exemple, Louis XIV n'est pas visible le jeudi, les portraits du Fayoum sont dans des salles fermées mais sont toujours affichés sur le plan, etc...)

Et de plus, miracle ! Grâce à l'expo "Sainte Russie", un nouveau plan a été édité en russe !plan russe 20
 Alors ? Elle est pas belle la vie ?
Repost 0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 22:22
BONNE ANNÉE ! BONNE ANNÉE !
Il ne faut oublier personne, être le premier à  souhaiter le meilleurs à l'autre, trouver une formule originale et l'adapter à chacun. C'est toute la "gymnastique" du mois de Janvier.
La nouvelle signalétique
du Musée du Louvre nous offre six belles cartes de voeux :

SLflashSLtoucherPour une année éblouissante !
(mais pas de flash dans le Musée !)









Pour une année pleine de caresses !
(mais, au Musée, gardez les mains dans les poches !)


SLcourrirSLcrier 

En vous souhaitant une
bonne santé et
une forme olympique !
(mais restez calme quand vous visitez le Musée !)










SL mangerSLportableEt j'espère qu'on aura l'occasion cette année de se voir plus souvent !
On se téléphone pour une petite dînette ?
(D'accord, mais rien de tout cela au Musée !)









Ce seront cette année les voeux des "gardiens" de la boîte Louvre pour nos huit millions et demi de visiteurs, et aussi ceux de Louvre-boite pour ses nombreux lecteurs.
BONNE ANNÉE  à tous !

Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:41
Attention, attention ! Dimanche c'est le changement d'heure, et bien sûr, ça tombe sur mon week-end de travail ! (Un week-end sur deux)
Mais, râle pas, t'as une heure en plus !

Grumble grummel, mais tu sais bien que je vais me lever trop tôt et simplement arriver très en avance au boulot, et la journée va être interminable, et puis je sais jamais s'il faut avancer ou reculer la montre.

Alors là, ça y est, j'ai un truc infaillible pour ceux qui comme moi ne comprennent jamais où est la gauche de la droite et dans quel sens tourne la terre quand on est dans un avion. Un moyen mnémotechnique très simple :
En octob-RE, on RE-cule.
En AV-ril, on AV-ance.
Voilà, on ne se trompera plus ! Merci, Louvreboite !
En fait, merci Ikea chez qui j'ai appris ce truc en faisant mon shopping design à moindre coût.

Plus chéres, en revanche, les montres Breguet qui illustrent cet article. Une exposition sur les montres Breguet s'est tenue au Louvre en juin.
A gauche, la "Marie-Antoinette", à droite, la montre médaillon de Joséphine, entre les deux, des modèles plus simples qui me plaisent beaucoup (si jamais vous cherchez à me faire un cadeau...).

Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 22:13
Les "gardiens" de Musée sont aussi des êtres humains. C'était un peu la démonstration de Robyn Orlin, au Louvre. C'est pas pour critiquer, mais.... on s'en doutait ! Surtout vous, lecteurs fidèles, car ce modeste blog vous montre l'envers du décor et le quotidien des humains-travailleurs de la Culture.
Mais il est bon de répéter, il y en a toujours au fond qui n'écoutent pas !
D'ailleurs, nous passons nos journées à répéter.

Voici un florilège de nos rabâchages quotidiens :
"...à Denon, au 1er étage."  ( je vous laisse deviner qui est à Denon, au 1er étage)
"...redescendez sous la pyramide. "
( la sortie)
"  Ne touchez pas, s'il vous plaît ! "

"...c'est fermé tous les
vendredis ..." "... tous les jeudis ..."
"...il n'est pas visible actuellement..., en exposition
..." ( là, la liste est longue)
"...allez plutôt au Musée d'Orsay." ( les impressionnistes)
, etc., etc.
Mais pourrions-nous être remplacés par des machines ?
Ça fait froid dans le dos, mais... peut-être un jour ? En tout cas il faudra  des machines avec plusieurs fonctions différentes et des ordinateurs assez sophistiqués pour déchiffrer les questions du public qui sont parfois un peu vagues :
Par exemple :
"Où sont les tableaux classiques ? Les Monet, Rembrandt, Picasso ?" (sic)
"C'est où le pavillon japonais ? " * (en fait il voulait voir les antiquités orientales)
"Elle est où Marie-Madeleine ?" * (ça, c'était après la folie Da Vinci Code)
"Je me souviens d'un tableau où une femme étend du linge... " * "...un garçon en bleu..." * "... une femme et un homme dans un paysage..." *  " le Christ en croix..." *

( * Toutes ces questions sont sic.)

Parfois même le visiteur, ne connaissant ni le titre ni l'auteur, nous mime la scène !
J'ai reconnu ainsi : La liberté guidant le peuple de Delacroix (Denon, 1er, salle77);
Jeune homme au bord de la mer de Flandrin (Sully, 2e, salle 63); et (souvent mimé) Gabrielle d'Estrée et sa soeur (Richelieu, 2e, salle 10), photo ci- dessous.

Vous comprendrez que pour tous ces jeux de devinette, l'être humain-agent de surveillance et d'acceuil est encore la meilleure solution ! Quo usque tandem ? *

* Jusqu'à quand ? Début d'un discours de Cicéron contre Catilina.
Repost 0

Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact