Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 12:17

Si les combles n'abritent aucun objet d'art, où sont-ils ?
Dans les "réserves".
Alors, là, attention, il y a beaucoup de fausses idées sur les réserves du Musée (au Louvre ou ailleurs). On lit souvent des articles vantant les énormes réserves pleines de chefs d'oeuvres cachés jalousement aux yeux du public par les conservateurs de musées. C'est très exagéré. Ce n'est qu'une rumeur tenace et qui me fatigue.  
Il y a bien sûr des locaux où sont entreposés les objets qui ne sont pas présentés en salle d'exposition : oeuvres abîmées en attente de restauration, oeuvres non attribués à étudier, oeuvres mineures, oeuvres en transit, partant ou revenant d'une exposition à l'extérieur, oeuvres retirées des salles car des travaux y sont prévus... Je crois que j'ai passé tous les cas de figure.
Ces réserves  sont les lieux de travail des conservateurs et de tout le personnel "scientifique" du Musée. Bien sûr, l'entrée en est réglementée et surveillée. Et Louvreboite, votre serviteur, ne peut que vous montrer des portes bien closes.
Sauf, par chance, et par crainte d'inondation (dont je vous reparlerai), une réserve des Antiquités Grecques Étrusques et Romaines, a été transférée des sous-sols inondables jusqu'au rez-de-chaussée dans la "cour du sphinx" et, fermée par des grilles. Elle est néanmoins visible par le public.
J'ai fait quelques photos pour mes lecteurs non parisiens. Et pour ceux qui peuvent venir, c'est à Denon, rez-de-chaussée, salle 31 des A.G.E.R.

On n'y voit que les fantômes des oeuvres car elles sont protégées par des bâches en plastique ou fermées dans des caisses. Mais que cache la grande caisse tout à droite ?
C'est le Tibre, dont nous avions suivi les périgrinations un mardi et qui a terminé sa course dans cette réserve à ciel presque ouvert.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

juliette mcg 22/05/2010 15:34


Passionnant de découvrir l'envers du décors !


Raphlou 30/01/2009 19:10

La photo en haut à gauche est top : on dirait que l'oeuvre qui est à l'intérieur interpelle celui (ou celle) qui la regarde !

grillon 30/01/2009 11:41

J'ai pris la même photo à Denon des statues bâchées, ça me rappelait Belphégor !
Les musées de province manquent souvent de place et effectuent une rotation des oeuvres en les sortant des réserves, c'est bien aussi, cela permet un changement et un attrait nouveau pour les visiteurs locaux.
Les réserves abritent une grosse part d'oeuvres impossibles à montrer, des toiles qui ne tiennent sur leurs chassis qu'avec un bout de ficelle, et la restauration coûte si cher ! Et puis, il ne faut pas tout montrer, trop c'est trop, il ne faut pas non plus fatiguer le public par une over-dose. Aujourd'hui les sites web des musées existent pour montrer ce qui n'est pas exposé, et c'est utile pour les amateurs, comme ça tout le monde est content !

Gabriel Siven 28/01/2009 21:41

A quant une expo présentant les pièces des réserves les plus intéressantes?! Il y aurait matière...et ça aurait le mérite de lever un coin du voile!

Richard LEJEUNE 28/01/2009 08:15

Merci Louvre-passion pour cette précision qui rafraîchit ma mémoire : je n'étais absolument plus à même de me souvenir du document où j'étais allé chercher mes chiffres.

Certes, Louvreboîte, ce qui est exposé suffit, et amplement, à la majorité des touristes. MAis vous rendez-vous compte de la richesse qui reste inexploitée ? Et des connaissances qui nous manquent avec ces pièces qui, pour la majorité d'entre elles, n'ont jamais été étudiées ou, à tout le moins, publiées dans des ouvrages spécialisés ? Quelle béance là encore à combler ! J'en rêve ...

Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact