Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 23:58

Il y avait du monde mardi dans les salles rouges pour l'accrochage de l'exposition Les funérailles de Mona Lisa par l'artiste Yan Pei-Ming.
Discrètement, Louvreboite s'est glissé dans la salle 76 pour vous donner un aperçu de l'expo en avant-première. Où l'on voit l'équipe des installateurs en action, l'artiste très entouré d'assistants et de photographes, les missionnaires pour l'art contemporain en campagne, le service de la communication sur le pied de guerre et les journalistes prêts à relayer l'évènement. Car je parie qu'on va en entendre parler de cette exposition. Il suffit de dire "Mona" pour attirer la curiosité, et si en plus on ajoute "funérailles", ça promet de faire couler beaucoup d'encre...
Mais c'est quoi cette expo ? Il s'agit d'un artiste contemporain chinois, Yan Pei-Ming qui, invité par le Louvre à confronter ses toiles avec celles du Musée, a choisi de donner sa vision singulière de l'icône incontournable : La Joconde. Son travail est figuratif, peint violemment, à larges coups de brosse, dans des tons de cendre sur de très grands formats. Il a voulu "lui redonner une autre vie, et donc pour cela... l'enterrer " (Pei-Ming dixit). Elle est donc représentée entourée de deux paysages crépusculaires et de portraits de l'artiste et de son père sur son lit de mort. C'est à la fois très jeté et très habile, et un non moins habile coup de pub par le choix du sujet.  A voir...
et revoir dans les blogs confrères qui, je suppose, en parleront bientôt.

Repost 0
louvreboite - dans expo
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 23:24

Le musée Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, présente actuellement une exposition :  "Sous l'Empire des crinolines".
Il s'agit d'une exposition de robes et accessoires de l'époque du Second Empire.
En parallèle à cette exposition, quelques robes (5) sont exposées dans les appartements Napoléon III, à Richelieu, 1e étage, salles 85 et 90.
C'est un petit aperçu qui donne envie d'aller voir la suite au musée Galliera. Mais c'est une très belle idée de montrer ces vêtements au Louvre dans leur univers d'origine, en parfaite harmonie : l'opulence répondant aux lignes arrondies, les franges rappelant la passementerie.
 C'est aussi  très troublant de voir ces salons qui retrouvent pour la première fois un peu de l'animation de l'époque. Vous me direz, c'est un lieu très visité, il ne manque pas d'animation... Mais les vêtements actuels ne sont pas aussi élégants ! Ras le bol des jeans taille (trop) basse, des tee shirts mous avec des conneries écrites devant et derrière, des bermudas et des ceintures bananes (ma phobie).
Bien sûr, ce ne sont que des robes, objets parmi les autres objets d'art de la même époque, mais elles sont si majestueuses qu'elles imposent une présence. Ce n'est que du tissu sur un mannequin mais c'est aussi une silhouette, et si elle manque de tête, elle ne manque pas d'allure !

Repost 0
louvreboite - dans expo
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 13:08

Une exposition de dessins de la Renaissance aux Pays-Bas tirés de la collection du Musée de Budapest se tient à Sully, 2e étage, salles 20 à 23. On y voit un dessin de Bernard van Orley ( et c'est celui qui fait l'affiche, à gauche) et ce dessin est une étude préparatoire pour un carton de tapisserie, une des douze tapisseries (détail à droite) dont je vous ai parlé il n'y a pas si longtemps : les fameuses Chasses de Maximilien



! Quelle coïncidence !
Alors je suis descendu à Richelieu, 1er étage, salle 19 pour revoir la tenture en question. Il s'agit de la neuvième pièce, du mois de novembre. D'autres visiteurs feront-ils ce chemin ?
J'ai  d'ailleurs appris que l'empereur Maximilien ne figurait probablement pas dans ces tapisseries, mais l'appellation ancienne aurait été conservée; donc je vous ai dit des bêtises l'autre jour ! Mea culpa ! Le personnage principal serait plutôt Charles Quint.

Repost 0
louvreboite - dans expo
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 15:55
Oui, cette expo a fait couler beaucoup d...e salive ! Il faut dire que c'est d'abord sur les gardiens que "tombaient" les commentaires de visiteurs outragés ! 
Parce qu'il y a outrage: l'artiste belge Jan Fabre, en choisissant la transgression comme base de son oeuvre, ne peut que choquer !
Pour la majorité de mes collègues, cette expo est la pire jamais vue! (mais la majorité de mes collègues est comme la majorité des gens: pas du tout intéressée par l'art contemporain) Certains ont aimé, ils sont rares mais il y en a; beaucoups ont jugé négativement sans voir; ceux qui y travaillent régulièrement sont plus tolérants, compréhensifs, il faut dire qu'ils ont été briefés... 
Le qualificatif qui revient le plus souvent: c'est affreux !
C'est vrai que c'est laid, morbide, égocentrique, provocant (quoique l'artiste s'en défende! Alors là ! Qu'il assume !) Certains sont dégoutés par les "matériaux" utilisés: sang, sperme,ossements et insectes....Les interventions autour d'oeuvres religieuses choquent...On reproche aussi la mégalomanie de l'artiste qui, soit disant, laisse sa vanité à l'entrée (photo ci-contre) et remplit toutes les salles de lui-même sous toutes ses formes pour finir en "plus grand ver du monde" (plutôt comique)!
Les correspondances avec les oeuvres du passé tournent parfois au dialogue de sourd; si une même folie et spiritualité morbide se retrouvent chez les peintres allemands du début du parcours, on n'est pas convaincu par la confrontation avec les petits formats flamands du XVII ; les coléoptères ne "riment" pas avec Vermeer !
Et qu'on ne vienne pas me dire que s'il y a une réaction c'est réussi, car dans ce cas on comprend J.P. Reynaud qui reconnaît le 11 septembre 2001 comme oeuvre d'art !
Et qu'on ne vienne pas me rabâcher que de tous temps les artistes ont choqué, que les impressionnistes à leur époque et blablabla... parce que la seule équation: une oeuvre réussie=une oeuvre qui dérange est fausse et ne suffit pas! Et cet argument empêche toute critique ! Mais tant pis si on passe pour des imbéciles dans 100 ans !
(Je peux seulement donner mon point de vue et celui de quelques collègues mais il n'y a pas eu d'enquête scientifique ni de "travail" journalistique; et comme on est très nombreux et pas du tout uniformes sous notre costume, il y a mille façons de voir différentes !)  Mais (le pire ?) c'est qu'en plus, pour la bonne conservation des élytres de scarabées, on se gèle dans ces salles !
Repost 0
louvreboite - dans expo
commenter cet article
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 22:17
Une exposition temporaire à Richelieu sur  Marie d'Orléans, princesse et artiste.


Fille de Louis-Philippe, romantique, passionnée par le Moyen Âge, Marie d'Orléans reçu une éducation soignée.
Elle étudia le dessin puis la sculpture avec le peintre Ary Scheffer.
Elle collectionnait meubles et objets du moyen âge, lisait Walter Scott et décora son salon aux Tuileries dans le style gothique !
Morte très jeune, à 25 ans, elle laisse une oeuvre peu abondante mais sa statue de "Jeanne d'Arc" commandée par le roi, son père pour le musée d'histoire de France à Versailles, fut un très grand succès populaire !
En effet, j'en ai trouvé une petite reproduction dans le grenier de ma grand-mère !
Repost 0
louvreboite - dans expo
commenter cet article

Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact