Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 13:04

Redescendons dans les sous-sol. La V.D.I est encore pleine de surprises et de mystères ! Je vous ai dit () que c'était un couloir de béton avec des portes bien fermées, en effet j'en ai trouvé une qui mène à un four, le  four Palissy. Keskesé ?

Non, c'est pas pour les cuisines de la cantine, on en est loin, c'est un ancien four de potier. Nous sommes là sous le jardin des Tuileries où étaient implantés beaucoup de fabriquants de tuiles vu qu'on y extrayait de la glaise rouge (doit falloir creuser parce que maintenant c'est plutôt de la poussière blanche qu'on ramène sur les chaussures) mais... on ne peut y entrer, il faut seulement rêver devant cette porte ! Désolé ! A moins de pouvoir assister à une visite avec un conservateur. Hélas l'occasion s'est produite une fois (pour le personnel un mardi) mais je n'ai pas pu y aller.  La note sur la porte aussi est mystérieuse (photo à droite). Il doit y avoir un escalier, le four est plus haut, c'est que nous sommes très profond sous terre dans la V.DI. Et "I : M 1660", ça ressemble à une date mais Bernard Palissy étant mort en 1590 ça doit plutôt être un "code Louvre", code qui permet à tous (?) et surtout aux pompiers de localiser rapidement un lieu de sinistre éventuel.

Donc j'explique en deux mots pour ceux qui n'auraient pas appris à l'école qui était Bernard Palissy : c'est un céramiste et savant du XVIe siècle qui a fait des recherches sur les émaux et les glaçures, et il est l'inventeur (très imité) de ce genre de faïences surchargées de moulages d'animaux et plantes aquatiques, voyez le plat ci-contre, qu'il appelait "rustiques figulines" et dont on peut voir des exemples à Richelieu, 1er étage, salle 30 des Objets d'Arts.
Il y aurait bien sûr beaucoup à dire sur Bernard Palissy. Je vous renvoie sur la toile pour plus de détails sur sa vie mouvementée. Mais sachez que Catherine de Médicis lui avait commandé une  fausse grotte "rustique" pour le jardin des Tuileries, entièrement décorée de terres cuites émaillées : coquillages, plantes, petits animaux, guirlandes de fruits. Ci-joints quelques restes de la fameuse grotte, des grenouilles qui crachaient de l'eau, visibles dans la première salle de l'histoire du Louvre, entresol, Sully. Notez que les animaux étaient sûrement moulés vivants, époque barbare ! (Un moulage en haut, à droite sur cette photo)
L'atelier de Bernard était donc ici et pas là-bas. (!)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Raphlou 20/11/2008 00:05

Les Ambarrois connaissent Bernard Palissy car il existe un Centre de Formation et d'Apprentissage qui porte son nom à Ambérieu !

Présentation

  • : louvreboite
  • : c'est le blog d'un gardien de musée pour vous montrer l'envers du décor,vous faire voir ce que vous n'avez pas le temps de voir ...
  • Contact